mercredi 26 mars 2014

La Bibliothèque du marquis de Courtanvaux


Le chancelier Michel Le Tellier (1603-1685), seigneur de Chaville [1], trisaïeul du marquis de Courtanvaux, avait fondé la grandeur de sa famille, que François-Michel Le Tellier (1641-1691), marquis de Louvois [2], son fils, accrut encore.


Les armes des Le Tellier, « le clan des lézards », de souche parisienne et commerçante, étaient : d’azur, à trois lézards d’argent posés en pal ; au chef cousu de gueules, chargé de trois étoiles d’or.

François-César Le Tellier, marquis de Courtanvaux [3], duc de Doudeauville [4], Grand d’Espagne de la première classe, capitaine-colonel des Cent-Suisses de la Garde du Roi, naquit à Paris le 18 février 1718, de François-Macé Le Tellier (1693-1719), marquis de Louvois, et d’Anne-Louise de Noailles (1695-1773).
À l’âge de quinze ans, en 1733, il fit sa première campagne comme aide-de-camp du maréchal de Noailles son oncle. Dans la guerre suivante, il servit à la tête du régiment Royal, dont il avait été nommé colonel en 1740, pendant les campagnes de Bohême et de Bavière. En 1745, sa santé l’obligea de quitter le service.
Il eut alors à combattre le désœuvrement, les plaisirs de vanité n’étant rien pour lui. Un goût naturel pour les sciences le sauva : elles devinrent bientôt son unique occupation. Il s’appliqua successivement à l’Histoire naturelle, à la Chimie, à la Géographie, à la Physique, aux Mécaniques, à l’Astronomie.

Le 25 février 1732, il fut marié très jeune à Louise-Antonine de Gontaud (1718-1737), fille du duc de Biron, et devint père à seize ans. La nature donna également le goût des sciences à son fils Charles-François Le Tellier (1734-1764), marquis de Montmirail [5], qui fut président de l’Académie royale des sciences en 1763, comme l’avait été son arrière-grand-oncle, l’abbé Camille Le Tellier, en 1703 et en 1708. Quand le marquis de Montmirail mourut en 1764, l’Académie choisit son père pour successeur, qui devint à son tour président en 1769, puis en 1775.
Le marquis de Courtanvaux se fit remarquer à l’Académie par deux mémoires imprimés en 1768 : l’un avait pour objet l’éther marin [6], et l’autre la concentration et l’inflammation du vinaigre radical [7].
L’Académie proposa en 1767, pour sujet d’un prix, la construction d’une montre marine. Le marquis de Courtanvaux se chargea d’éprouver à la mer celles qui avaient été présentées aux concours.



Il suivit au Havre (Seine-Maritime) tous les détails de la construction de la corvette « L’Aurore », apprit la théorie et la pratique de la manœuvre et du pilotage, et s’instruisit de toutes les parties de l’art nautique.




Accompagné d’Alexandre-Guy Pingré (1711-1796) et Charles Messier (1730-1817), de l’Académie, et de Pierre Le Roy (1717-1785), auteur de deux de ces montres, il parcourut, pendant trois mois et demi, les côtes de France, de Flandre et de Hollande.


Chronomètre de marine de Pierre Le Roy, 1766
L’Académie, satisfaite de cette épreuve, décerna le prix à l’une des deux montres de Le Roy, en 1769.


Tour Courtanvaux vers 1851, détruite en 1887
Le marquis de Courtanvaux avait établi à Colombes (Hauts-de-Seine) un observatoire, où il allait souvent et dont il laissait la libre disposition à ceux de ses confrères auxquels cet observatoire, et les instruments dont il l’avait enrichi, pouvaient offrir quelques secours. Il fit exécuter un grand nombre d’instruments et en construisait lui-même.


Courtanvaux (Hospice de Tonnerre) [8]
Après avoir supporté avec constance de longues infirmités, il succomba le 7 juillet 1781. La branche aînée des Louvois se trouva éteinte dans sa postérité mâle.
Le marquis de Courtanvaux avait eu deux enfants, le marquis de Montmirail et Félicité-Louise Le Tellier (1736-1768), duchesse de Villequier, auxquels il avait survécu. Il laissait un petit-fils, le marquis d’Aumont, et deux petites-filles, Bénigne-Augustine Le Tellier (1764-1849), duchesse de Doudeauville, et Louise-Charlotte-Françoise Le Tellier (1765-1835), marquise de Montesquiou, toutes deux filles du marquis de Montmirail.  



Sa bibliothèque devait être vendue en son hôtel [9], rue de Richelieu, du lundi 4 mars au jeudi 25 avril 1782, en 33 vacations : Catalogue des livres de la bibliotheque de feu François-César Le Tellier, marquis de Courtanvaux, capitaine-colonel des Cent-Suisses (Paris, Nyon l’aîné, 1782, in-8, xvj-434 p., 3.599 lots), avec une « Table des matières » (p. 353-370 et p. 434) et une « Table des noms des auteurs et des personnes » (p. 371-433).



Elle n’eut lieu que du lundi 7 juillet au samedi 9 août 1783, en 30 vacations, en une salle des Grands Augustins ; le même catalogue fut utilisé, avec une nouvelle page de titre et un nouvel « Ordre des vacations » :
  
« LA Bibliotheque dont j’ai l’honneur de présenter au Public le Catalogue, a été commencée par M. le Marquis DE Montmirail, & augmentée considérablement par M. le Marquis DE Courtanvaux son pere. Tous deux n’ont eu en vue, en la formant, que de satisfaire leur goût pour les Sciences & les Arts, & de contribuer autant qu’il étoit en eux à leur perfection. […]
Enfermé très-souvent dans sa Bibliotheque, il [le marquis de Courtanvaux] en faisoit ses principales délices, & il chérissoit particuliérement les personnes qui s’entretenoient de livres avec lui. […]
Son fils avoit conçu le projet d’une Bibliographie de tous les Voyages connus, avec une Notice de ce qu’ils renferment de plus curieux, un jugement sur leur mérite, sur le caractere des Voyageurs, & sur la foi qu’on doit à leur récit, & il n’avoit épargné ni soins ni dépenses pour les ramasser. M. le Marquis de Courtanvaux qui savoit également toutes les Langues étrangeres, n’a rien négligé pour compléter cette Collection. Elle s’est accrue à un tel point, qu’elle doit être regardée comme une des plus considérables qui aient jamais existé.
La Partie d’Histoire Naturelle est aussi composée des livres les plus précieux & les plus recherchés.
On trouvera dans les différens genres de Littérature & d’Histoire les Ouvrages les plus estimés. En général, cette Bibliotheque mérite de tenir un rang parmi celles qui sont distinguées. » [sic] (« Avertissement », p. v-vj)






Les ouvrages portent son ex-libris gravé sur cuivre (82 x 45 mm) ou un cachet humide sur la page de titre et au dernier feuillet. Liste des lots adjugés à plus de 100 livres :
  
22. Discours hist. crit. théol. & mor. sur la Bible, par Saurin, avec des fig. gravées sur les dessins de Hoet, Houbraken & B. Picart. La Haye, Dehondt, 1739, 6 vol. in-fol. Pap. Roy., mar. r. 180 liv.




23. Physique sacrée, ou Histoire nat. de la Bible, trad. du lat. de J. J. Scheuchzer, enrichie de figures en taille douce, gravées par les soins de Jean-André Pfeffel. Amst., Schenk, 1732, 8 vol. in-fol., fig., v. f., d. s. tr. 223 liv.
48. L’Office de la Vierge, très-beau mss. sur velin, écrit par Jarry en 1655, avec une grande miniature, & les pages encadrées en or, et quelques lettres majuscules peintes en or. In-18, chag. noir, avec ferm. d’or. 200 liv. 
49. L’Office de la Vierge, très-beau mss. sur velin, écrit par Jarry, avec deux grandes miniatures & deux plus petites. In-32, mar. bl., avec ferm. d’or ém. 306 liv.   
51. Les Sept Offices de la semaine avec leurs litanies, mss. sur velin, avec des cadres à chaque page, & quelques lettres peintes en or, & ornemens en miniature, très-bien écrits par Jarry. 1653, in-32, chag. noir, ferm. d’or. 121 liv.

Buffon, l'abbé Needham et Danbenton pratiquent l'autopsie d'un animal (tome II, p. 1)

415. Histoire naturelle générale & particuliere, & la description du cabinet du Roi, par MM. DE Buffon & d’Aubenton, avec le supplém. & l’histoire des oiseaux, par M. Guenaud de Montbeliard, & des fig. en taille-douce. Paris, Imprim. royale, 1749 & suiv., 27 vol. in-4°, m. r. 499 liv. 
416. Histoire naturelle des oiseaux, par MM. de Buffon & Guenaud de Montbeliard. Paris, Impr. royale, 1771 & suiv., 5 vol. in-fol., fig. enluminées, gr. pap., v. éc. doré sur tr.  
417. Planches enluminées du même ouvrage, pour être insérées dans les volumes qui seront imprimés dans la suite. In-fol. en feuilles. Numéros 416 et 417 ensemble : 500 liv.
434. Observations sur la physique, sur l’histoire naturelle & sur les arts, par M. l’Abbé Rozier, depuis Juillet 1771 jusqu’en Décembre 1772. Paris, le Jay, 1772, 9 vol. in-12, fig., v. m.
435. Suite des mêmes Observations, depuis 1773 jusqu’en 1781 inclus. Paris, Pankouke, 1773 & suiv. 18 vol. in-4°, v. m. Numéros 434 et 435 ensemble : 162 liv.




538. Phytanthoza Iconographia, sive conspectus aliquot millium à Joanne Guillelmo Weinmanno collectarum plantarum, etc. Ratisbonae, Lenzius, 1737, 4 vol. in-fol., g. pap., v. br. 240 liv. 2 s.
542. Figures des plantes décrites dans le Dictionn. du Jardinier, gravées d’après nature, et décrites suivant les systèmes de Ray, Tournefort & Linnaeus, par Philippe Miller. Lond., Rivington, 1760, 3 vol. in-fol., fig. enl., cuir de Russie. 540 liv.
543. Système végét. avec l’expl.de la maniere dont les plantes se nourrissent, par Jean Hill, avec fig. Lond. 1770, 23 tom., 21 vol. in-fol., g. pap., v. m. 152 liv.   




550 *. Hortus Romanus juxta systema Tournefortianum paulo strictius distributius à Georgio Bonelli, etc. Romae, Bouchard, 1772 & suiv., 5 vol. in-fol., gr. pap., fig. enlum., cart. 140 liv.  
560. Flora Danica, seu icones plantarum sponte nascentium in Regnis Daniae & Norvegiae, editae à Georgio-Christiano Œder, etc. Hafniae, Philibert, 1766, 3 vol. in-fol., v. f., d. s. t. 250 liv.
580. Ulissis Aldrovandi opera omnia. Bononiae, ex Typogr. Manolessiana, 1681 & seq., 13 vol. in-fol., fig., vel. 168 liv.
613. Histoire d’oiseaux peu communs, & d’autres animaux rares qui n’avoient point été décrits, par Georges Edward, avec 210 planches en taille douce, coloriées d’après nature. Lond., 1751, 2 vol. in-4°, g. pap., mar. bl., dent., doublés de tabis. 312 liv.




629. Traité général des Pêches, & hist. des poissons qu’elles fournissent, par MM. Duhamel du Monceau & de la Marre. Paris, Saillant & Nyon, 1769, 2 vol. in-fol., fig., v. m.




636. Choix de coquillages & de crustacés peints d’après nature, gravés en taille-douce & enlum. de leurs vraies couleurs, par François-Michel Regenfuss. Copenhague, 1758, in-fol., gr. pap., fig. 150 liv.
672. Hans Sloane Historia naturalis insularum Jamaïcarum, Maderae, etc., cum figuris aeneis elegantissimis. Lond., 1707 & 1725, 2 vol. in-fol., v. br. 160 liv.1 s.  
673. Histoire naturelle & civile de la Jamaïque, par Patrick Browne, avec figures en taille-douce. Lond., Osborne, 1756, in-fol., v. m., d. s. tr. 121 liv.
675. Histoire des raretés de la nouvelle Angleterre, par Jean Josselin. Londres, Widowes, 1672, in-12, fig. v. f.






676. Histoire naturelle de la Caroline, de la Floride & des Isles de Bahama, par Marc Catesby avec fig. enluminées. Londres, 1731 & 1743, 2 vol. in-fol., gr. pap., v. m., d. s. tr. Numéros 675 et 676 ensemble : 240 liv. 
1.023. Dictionnaire raisonné des sciences, des arts & des métiers, etc., par MM. Diderot & DAlembert. Paris, Briasson, 1751 & suiv., 33 vol. in-fol., fig., v. m. 730 liv. 
1.024. Nouvelle description des arts & métiers représentés par des figures gravées en taille-douce. Paris, Desaint & Saillant, 1761 & suiv., 17 vol.in-fol., fig. v. m. Numéros 629 et 1.024 ensemble : 240 liv. 2 s.
1.044. Recueil d’estampes d’après les plus beaux tableaux & dessins qui sont en France dans le  cabinet du Roi. Paris, Impr. royale, 1729, 3 vol. in-fol., gr. pap., v. m. 284 liv. 4 s.
1.258. Le Roman de la rose, par Guill. de Lorris & Jean de Meun dit Clopinel, mss.sur velin, avec des miniatures bien conservées. In-fol., goth., velours vert. 101 liv. 19 s.
1.279. Fables choisies mises en vers par Jean de La Fontaine, avec les figures dessinées par M. Cochin. Paris, Desaint & Saillant, 1755, 4 vol. in-fol., gr. pap., fig., v. f., d. s. tr. 150 liv.
1.407. Recueil de chansons & vers, depuis l’année 1600 jusqu’à présent, 10 vol. in-fol., mss., bas. 120 liv.




1.629. Œuvres de François Rabelais, avec des remarques historiques & critiques de MM. de la Monnoye & le Duchat, & des figures gravées en taille-douce par Bern. Picart. Amsterd., Bernard, 1741, 3 vol. in-4°, gr. pap., mar. violet. 239 liv. 19 s.
1.724. Collection complette des Œuvres de Voltaire. Genève, 1768 & suiv., 30 vol. in-4°, fig., v. m., d. s. tr. 199 liv. 19 s.




1.827. Histoire générale des voyages, ou nouvelle collection de toutes les relations de voyages par mer & par terre, qui ont été publiés jusqu’à présent dans les différentes langues de toutes les nations connues ; par Antoine-François Prevost, avec la continuation par Querlon. Paris, Didot, 1746 & suiv., 19 vol. in-4°, gr. pap., v. f., d. s. tr. 220 liv.
1.940. Collectiones peregrinationum in Indiam orientalem & Indiam occidentalem, xxv partibus comprehensae, opus figures aeneis, fratrum de Bry & Meriani illustratum. Francofurti ad Manum, 1595 & seq., 6 vol. in-fol., m. violet. 330 liv.



2.450. Voyage d’Egypte & de Nubie, par Frédéric-Louis Norden, enrichi de cartes & de fig. dessinées sur les lieux. Copenhague, Imp. r., 1755, 2 tom. 1 vol. in-fol. , v. f., d. s. tr. 180 liv.
2.756. Histoire universelle depuis le commencement du monde jusqu’à présent, traduite de l’anglois d’une société de gens de lettres. La Haye, Gosse, 1732 & suiv., 42 vol. in-4°, v. m. 211 liv.




2.789. Cérémonies & coutumes religieuses de tous les peuples du monde, représentées par des figures dessinées par Bernard Picard, avec le frontispice gravé par le même, & une explication historique & quelques dissertations curieuses. Amsterdam, Bernard, 1723 & suiv., 11 vol. in-fol., g. p., fig., v. f., d. s. tr. 600 liv.
2.810. Histoire des Ordres monastiques, religieux & militaires, & des Congrégations séculières de l’un & de l’autre sexe, par le Pere Helyot, avec figures en taille-douce. Paris, Gosselin, 1714, 8 vol.in-4°, fig., v. brun. 112 liv.
2.897. La Conjuration de Catilina, & la Guerre de Jugurtha, par Caius Salluste, traduites en espagnol par l’Infant d’Espagne, avec le texte latin. Madrid, Ibarra, 1772, in-fol., fig., bas., d. s. tr. 271 liv. 19 s.
2.961. Cartes de la France, par MM. de Cassini, v. m. En tout 143 cartes en 29 étuis in-4°. 620 liv.



2.976. Histoire de France depuis l’établissement de la monarchie françoise dans les Gaules, par le Pere G. Daniel, avec des remarques historiques par le Pere Griffet. Paris, Comp., 1755 & ann. suiv., 17 vol. in-4°, gr. Pap., fig., v. m. 120 liv.
3.467. Antiquité expliquée & représentée en figures, par Dom Bernard de Montfaucon, avec le supplément. Paris, Delaulne, 1722 & 1724, 15 vol. in-fol., gr. pap., v. m. 299 liv. 19 s. 



3.486. Le Pitture antiche d’Ercolano e contorni incise con qualche spiegazione, e catalogo de gli antichi monumenti da Ottavio Ant. Bayardi. Napoli, nella Regia Stamperia, 1757 & suiv., 7 vol. in-fol., g. p., fig., m. r. 719 liv. 19 s.
3.487. Museum Florentinum exhibens insigniora vetustatis monumenta quae Florentiae sunt. Florentiae, Nistenus, 1731 & seq., 10 vol. in-fol., gr. pap., v. f., d. s. tr. 550 liv.
3.490. Histoire & Mémoires de l’Académie royale des Inscriptions & Belles Lettres, depuis son établissement jusqu’à présent. Paris, Imprim. royale, 1736 & suiv., 41 vol. in-4°, v. m. 264 liv.
3.491. Histoire & Mémoires de l’Académie royale des Sciences, depuis & compris 1666 jusqu’en 1777. Paris, Martin & Imprimerie Royale, 1733 & suiv., 93 vol., etc. En tout 126 vol. in-4°, fig., v. m. 650 liv.
3.516. Opuscules de M. F*** [Fréron], contenant des critiques de quelques ouvrages de littérature, une vie de La Fontaine, de Pope, & diverses poésies, etc. Amsterdam [Paris], 1753, 3 vol. in-12, v.m.
3.517. Lettres sur quelques écrits de ce temps, & année littéraire, par Freron, depuis 1749 jusqu’en 1781, inclusiv. Paris, Duchesne, 1752 & suiv., 239 tom. , 115 vol. in-12, v. m. Numéros 3.516 et 3.517 ensemble : 120 liv.
3.553. Les Vies des hommes illustres Grecs & Romains. Paris, Vascosan, 1567, 6 vol. in-8, mar. r., l. r., double de maroq.
3.554. Les Œuvres morales de Plutarque. Paris, Vascosan, 1574, 7 tom., 6 vol. in-8, m. v. double de mar. Numéros 3.553 et 3.554 ensemble : 226 liv.


3.560. L’Europe illustre, contenant l’histoire abrégée des souverains, des princes, etc., par Dreux du Radier, avec leurs portraits gravés par Odieuvre. Paris, Nyon, 1755, 6 vol. in-fol., v. m. 143 liv.
3.597. Le Grand Dictionnaire historique, par Louis Moreri, nouvelle édition donnée par M. Drouet. Paris, 1759, 10 vol. in-fol., v.m. 159 liv. 19 s.



Relation de la grande Tartarie
Amsterdam, J.-F. Bernard, 1737, in-12
Paris, Drouot, 18 mars 2010 : 800 €
(n° 2.407 du catalogue de Courtanvaux,
vendu 2 livres le samedi 16 mars 1783)

La vente a rapporté 37.193 livres. Les livres de voyage (lots 1.814 à 2.701), qui représentent presque un quart de la totalité des lots, n’ont eu qu’un succès relatif : seuls 3 lots ont été adjugés plus de 100 livres ; la Bibliothèque du Roi a acheté 134 lots de livres de géographie et de voyage (parmi les lots 1.779 à 2.701) pour 752 livres et 13 sols, soit un prix moyen de moins de 6 livres.

___________________________________________________________________________

[1] Domaine situé dans le département des Hauts-de-Seine. Acheté en 1596 pour 1.600 écus, vendu à Louis XIV en 1695 pour 390.000 livres. Détruit en 1764, il se situait à l’emplacement de l’actuel groupe scolaire Anatole France. 
[2] Domaine situé dans le département de la Marne. Acheté en 1656 par le futur chancelier Michel Le Tellier, pour 480.000 livres. Passa en 1662, pour son mariage, à François-Michel Le Tellier, qui fit construire un château et un parc terminés en 1681 ; passa en 1694 à Louis-François Le Tellier, marquis de Barbezieux ; racheté à la mort de ce dernier en 1701 par la veuve de Louvois, Anne de Souvré ; resta dans la famille jusqu’à sa vente aux filles de Louis XV en 1776.
[3] Domaine situé dans le département de la Sarthe, acquis par la commune de Bessé-sur-Braye en 1981. Passa des Souvré aux Le Tellier en 1662, lors du mariage de Louvois avec Anne de Souvré, puis aux Montesquiou-Fezensac en 1781, lors du mariage de Louise-Françoise Le Tellier de Courtanvaux avec le comte de Montesquiou-Fezensac.
[4] Domaine situé dans le département du Pas-de-Calais. Passa aux La Rochefoucauld en 1779, par le mariage de Bénigne-Augustine Le Tellier de Courtanvaux avec Ambroise-Polycarpe, vicomte de La Rochefoucauld.
[5] Domaine situé dans le département de la Marne. Acheté en 1678. Passa par mariage aux La Rochefoucauld en 1679.
[6] Chloroéthane, ou chlorure d’éthyle, issu du mélange éthanol + acide chlorhydrique (appelé alors « acide marin »).
[7] Acide acétique concentré.
[8] Domaine situé dans le département de l’Yonne. Acheté par Louvois aux Clermont-Tonnerre en 1684. A l'hôpital-hospice de Tonnerre, un médaillon en bas-relief, par Charles-Antoine Bridan, situé à gauche du mausolée de Louvois, représentant le marquis de Courtanvaux, est le seul débris qui reste d'un tombeau détruit en 1792.
[9] Hôtel de Louvois, rue de Richelieu (IIe), acheté en 1669 par Louvois pour 160.000 livres. Rénové par l’architecte Charles Chamois. Vendu en 1786 pour payer des dettes, et destiné dès ce temps-là à être abattu, il fut démoli en 1789 et fit place au square Louvois.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire